Confluent

A découvrir dans votre Confluent!

576 - Les hôpitaux namurois face à l'obligation de s'entendre

La loi en préparation sur les hôpitaux va obliger ceux-ci à se structurer en réseaux. Elle conduit leurs responsables à s’interroger sur les modalités de collaboration entre eux, en dépassant les clivages privé/public et laïque/confessionnel.

 
576 - A Namur, le temps des Charlotte !

On l’a déjà expliqué : les élections de 2012 ont connu un vote massif des femmes pour des femmes, plus particulièrement chez Écolo. En surfant sur cette vague, les partis leur ont donné plus de responsabilités : elles seront cinq au collège (Stéphanie Scailquin, Anne Barzin, Charlotte Deborsu, Patricia Grandchamps, Charlotte Mouget), et six dans trois ans (Charlotte Bazelaire), sur un total de dix. En outre, la présidence du conseil communal sera confiée à une femme (Anne Oger).
Mais le fait surprenant est que les nouvelles échevines n’ont jamais été au conseil communal et qu’elles s’appellent toutes Charlotte. Elles se disent très différentes l’une de l’autre, mais toutes les trois sont entreprenantes, communicatives, hyper-motivées.

 
576 - Un reportage photo du Festival du Cirque de Namur : des images magnifiques !

Bien que les numéros d'animaux sauvages ne soient plus autorisés en Belgique, le cirque exerce toujours une grande fascination sur un large public. Le succès de l'édition 2018 du Festival du Cirque de Namur en est la preuve.

 
576-Les Restos du Coeur en expansion en attendant un gouvernement du coeur...

Ce 8 novembre, les Restos du Coeur inauguraient leur nouvel entrepôt alimentaire (800 m2) à Fernelmont à destination des 80 000 bénéficiaires des 15 Restos du Coeur de notre pays (11 en Wallonie, 2 à Bruxelles et 2 en Flandre). Depuis quelques années, l’espace manquait pour entreposer denrées alimentaires et produits d’hygiène nécessaires. « Nous sommes en face d’une constante augmentation des demandes. Nous avons eu plusieurs milliers de repas en plus de juillet 2017 à juillet 2018. Et un bond de 50 000 unités pour les colis alimentaires » explique Patrick Dejace, directeur de la Fédération des Restos du Coeur.

 
576 - L'Eglise Saint-Symphorien - son architecture

Lieu de culte conçu pour une paroisse vivante et nombreuse, mais aussi centre spirituel de la vie jamboise, l’église Saint-Symphorien a accueilli au cours de ses 70 ans d’existence tant d’offices religieux, de festivals folkloriques, de concerts, de fêtes patriotiques et de cérémonies privées que sa désaffectation, suivie de sa démolition, sera vécue par beaucoup comme la fin d’une époque, sinon comme un traumatisme.

 
576 - Ça déménage pas mal au musée des arts anciens !

Le transfert du cultuel au culturel.
Le Musée nous parle de trésors exceptionnels. Qu’est-ce qu’un trésor ? En quoi a-t-il une valeur exceptionnelle ? Par exemple, les nombreux objets réalisés par Hugo d’Oignies constituent un trésor : calices, phylactères, patènes, reliquaires, évangéliaires… Il y a de l’or, des pierres précieuses, des motifs ornementaux très recherchés. C’est un trésor fabuleux parce qu’on peut le vendre : il a une valeur considérable sur le marché de l’art.

 
575 - Carnets de campagne : la Province de Namur, otage de calculs partisans.

Le Conseil provincial, installé ce vendredi 27 octobre sous la présidence de Dominique Notte, l’élu le plus ancien, a constaté l’impossibilité de dégager en son sein une majorité permettant la constitution du Collège provincial. Analyse d’un blocage.

 
575 - Plan air-climat énergie : Passez à l'action pour la planète

Du 17 au 25 novembre 2018, c’est la Semaine wallonne Air Climat énergie.
De nombreuses activités seront organisées dans les communes de Wallonie sur des sujets en lien avec les politiques de l’air, du climat et de l’énergie, pour le grand public comme pour les professionnels, les étudiants, les entreprises, etc.

 
575 - Vols de vélos à Namur : que fait la police ?

"Deux fois, mon vélo a été volé, la première à Namur, devant la gare, la deuxième à Jambes, devant la patinoire. Quand j’en ai parlé autour de moi, je n’ai eu que des réflexions du genre : toi aussi ? à moi, on en a volé 2. Parfois 3, parfois plus encore". Celui qui parle, c'est Pierre Dulieu. Pour Confluent, il a demandé à Olivier Libois, chef de corps de la police locale, de faire le point pour Confluent.

 
575 - Antica : une dimension XXL

Chaque automne, Antica est le premier rendez-vous de la rentrée des amateurs et collectionneurs d’art et d’antiquités. Se déroulant en amont des autres foires, Antica est vite devenu le lieu incontournable pour sonder le marché d’art belge.

 
575 - Sports : Le Vedrinamur goûte à l'Europe

L’équipe masculine de superdivision a atteint le deuxième tour de l’ETTu Cup alors que la section féminine n’a pas franchi le cap du premier tour, à domicile.

 
575 - Françwès Pignon et le marouflage : ce qui rend les wallons attachants...

Le marouflage consiste à coller une toile peinte sur un support plus rigide et solide, puis, en séchant, la colle durcit. C’est peut-être ce qui rend ces Wallons att achants, pensa Pignon.

 
574 - Carnet de campagne de Pierre Dulieu

-La majorité en place se succède à elle-même mais se dote d'une nouvelle organisation

-Le choix des namurois : conforter la majorité sortante et évincer le PS

-Pourquoi ont-ils été candidats : rencontre avec 6 d'entre eux. Le choix n'a été dicté que dans le souci d'examiner divers cas de figures indépendamment du parti auquel ils se réfèrent. On verra que Namur regorge de gens passionnants et engagés.

 
574 - Dossier Saint-Servais : économie et mobilité

A quand un grand projet pour dynamiser Saint-Servais ?
Cité industrielle autrefois très prospère, Saint-Servais, qui, de plus, a perdu son autonomie communale au 1er janvier 1977, n’est plus aujourd’hui qu’un faubourg de Namur.

 

Nos archives

Nos dernières parutions sont toujours en vente. Consultez nos couvertures et leurs gros titres. Commandez nos anciens numéros.

...Un jour historique où tout a valsé...

...Un jour historique où tout a valsé...

Un jour, Cécile reçoit un coup de fil pour venir jouer de la musique tzigane et des valses de Strauss dès le lendemain à un enterrement dans les Ardennes. « voici une caricature de ce qu’est un russe », sourit-elle.
À cette époque, elle habitait à Liège et jouait avec des tziganes. Elle parle de cette demande à ses comparses rigolos que sont Jacques et Antoine du trio Kartinka. Ils acceptent l’offre de concert et se rendent dans un village du côté de Gouvy.
La bizarrerie totale débutait.
Découvrez cette suite cocasse ici

 

Agenda

Du 31 octobre 2018 à 11h00 au 30 novembre 2018 à 11h00