Confluent

A découvrir dans votre Confluent!

Nos dernieres parutions

Le Confluent nouveau est arrivé !
Une mise en page moins rigide, un titre à l’allure plus dynamique, des pages intérieures plus aérées.
 
 
GRAND CONCOURS de l’été !

Confluent vous propose le GRAND CONCOURS de l’été sur le thème des tours romanes en province de Namur.

Lisez les pages du numéro 548, à paraître le 30 juin, dans lequel se trouvent les réponses aux dix questions qui vous sont posées.

Vous le trouverez en vente dans les commerces distribuant le Confluent à partir du samedi 1er juillet. Cliquez ici pour en obtenir la liste.

De nombreux prix vous attendent !

1er prix : 1 MENU pour 2 personnes (boissons comprises, valeur : 110€) au Château de Namur

2e au 5e prix : 1 abonnement de 1 an au magazine Confluent, le bimensuel (valeur 70€)

6e au 10e prix : 1 abonnement de 6 mois au magazine Confluent (valeur 40€)

11e au 15e prix : 1 place pour le Folklore de Jambes ou 1 place pour l’Été Mosan

16e au 20e prix : 1 PASS visite Citadelle de Namur

 
 
La passerelle cyclo-piétonne en projet sur la Meuse a un nom !

La passerelle cyclo-piétonne en projet sur la Meuse a un nom !

Le choix fut difficile : c’est pas moins de 1100 propositions qui ont été reçues après l’appel lancé par la Ville aux citoyens pour trouver un nom à la passerelle. Le jury, composé de membres du Conseil communal et de citoyens namurois, a finalement choisi l’ « Enjambée », un nom facilement appropriable qui représente à la fois le franchissement et le dynamisme que la passerelle va apporter à la ville de Namur. Ce nom fait également référence à la ville de Jambes, qui sera reliée à Namur par la passerelle.

 
 

Toute l'actualité namuroise

Un savoureux patrimoine namurois

Les fêtes de Wallonie ne sont-elles pas l’occasion idéale de partir à la recherche de ces plats, délicatesses ou douceurs qui font la réputation d’une région ? Je vous invite à découvrir sans plus attendre le premier volet d’une série consacrée aux spécialités culinaires bien de chez nous !

 
Carte blanche : "un gouvernement "coucou" s'installe pour récolter les fruits du travail réalisé

Ministre sortante du Gouvernement wallon, chef de file de l’opposition socialiste à Namur, Éliane Tillieux a le double défi de se repositionner au Parlement et à la Ville après l’éviction de son parti. Elle exprime ici sa volonté de faire face.

 
Entretien, par Pierre DULIEU : Willy Borsus , Ministre-président    : pas une transition, un changement de cap !

Il a un visage rond, pas une ride, des yeux marron. Un profil à la Louis XVI, la perruque en moins. Son abord est chaleureux. Mais de vous y fiez pas. Willy Borsus est un homme déterminé. Il prend la barre du navire Wallonie, non pas en idéologue, ni en stratège de parti, mais en « paysan pragmatique » (c’est lui qui le dit). Pour changer les choses. Entretien.

 
Maxime Prévot, à temps plein à Namur : ce qu’il dira lors de son discours aux Fêtes de Wallonie

Le discours du bourgmestre le samedi des Fêtes de Wallonie est toujours très attendu.Maxime Prévot devrait s’expliquer sur son retour comme bourgmestre effectif et développer ses projets pour sa dernière année de mandature avant les élections. Nous l’avons rencontré.

 
Politique L'EXPERT : Wallons, Bruxellois : où allons-nous ?

Annoncée le 19 juin dernier par Benoît Lutgen, la résolution du CDH de ne plus gouverner avec le PS, en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles, a plongé les citoyens francophones de ces entités fédérées en pleine incertitude. Paul Wynants, professeur ordinaire à l’UNamur, revient sur cette décision et en analyse les conséquences

Quelle mouche a donc piqué le président du CDH, Benoît Lutgen ?

 
A l'hôpital d'Auvelais, le docteur Angèle Assira pilote un service exceptionnel de soins aux personnes âgées

Il est à l’hôpital d’Auvelais un service de gériatrie qu’on ne rencontre guère ailleurs. Il est dirigé par une personne tout aussi exceptionnelle : le Dr Angèle Assira. Dans ce dossier consacré aux seniors, il nous a semblé tout indiqué de le mettre en valeur.

 
Le nouveau gouvernement à Namur : la continuité ne peut inspirer son programme

À l’occasion des célébrations wallonnes, nous nous sommes demandés si la Wallonie se redressait et si un autre type de politique que celle suivie depuis 2014 était nécessaire. Le directeur général de l’Institut Jules Destrée, Philippe Destatte, est un spécialiste reconnu du développement territorial. Il répond à cette question.

 
Les Fêtes de Wallonie : quand traditions et festivités vont de pair

Cette année encore, la Ville de Namur est en ébullition à l’approche des Fêtes de Wallonie, événement festif de l’année durant lequel la Ville accueillera des gens de toutes les provinces pour célébrer ensemble la Wallonie. Que nous réserve cette édition ? Le point sur le programme.

 
Projets urbains

À l’approche des élections communales, les travaux se multiplient. Ils vont changer le visage de Namur.
Confluent vous les expose en détail et en contexte dans cette rubrique.
N° 5 : le Beffroi de Namur

 
Maxime Prévot, le grand retour

Maxime Prévot, le grand retour ou comment le bourgmestre a renoncé à son maroquin ministériel

Imaginons que le Grand Amiral revienne d’un long voyage, son galion rempli d’or. Dans le port de Séville, ce serait la joie. On illuminerait les rues, on viderait les barriques de vin, on danserait le flamenco. On ferait la fête au héros qui a bravé les mers et ramène de quoi soulager la misère du peuple.

 
Opinion : Et la démocratie là-dedans ?

Nombreux sont ceux qui me font remarquer combien il est anormal qu’un changement de majorité ait lieu à la Région wallonne sans qu’il y ait eu d’élections au préalable.
Ils ont raison. Afin d’éviter l’instabilité des institutions, le législateur a prévu, pour les entités décentralisées, des élections tous les cinq ans. Avec l’idée que les majorités qui se constituent après une élection auraient cinq ans pour développer leur programme, sauf motion de défiance suivie d’une majorité de remplacement. Étant entendu que, dans son esprit, une telle motion de méfiance devrait résulter d’une impossibilité de s’entendre sur la réalisation du programme arrêté.

 
Mariette DELAHAUT, baronne ou la recette du bonheur

Quand on lui téléphone pour la féliciter de sa nomination par le Palais royal au titre de baronne, elle éclate de rire. Le rire est sa marque de fabrique, son apanage, sa garantie de longévité. À l’âge de 95 ans, elle est heureuse. Quelle est donc sa recette du bonheur ?

 
Dossier : Les anciennes chaussées qui irriguent Namur

C’est sans doute parce que mon aïeul m’a fait rêver dans mon enfance que je m’intéresse tant aux routes. Il était, m’a-t-on dit, “transporteur au long cours”. Avec son attelage de six ou de huit chevaux, il tractait les troncs d’arbres coupés dans les bois d’Ardennes vers le port d’Anvers. Mais par où passait-il ? Quel était l’état des chaussées ? Je me suis souvent posé ces questions.

 
La part de l’imaginaire : L’amour au temps des désordres de la batellerie

Félicien faisait les cent pas le long du chemin de halage. Fouler les feuilles mortes le distrayait ; elles virevoltaient autour de ses pieds avant de tomber sur l’eau, emportées par le vent.

Le jeune homme tenait deux lettres dans sa poche : la première venait de la Société De Puydt à laquelle il avait envoyé sa candidature pour obtenir un poste d’éclusier ; la seconde –l’écriture de l’enveloppe ne pouvait mentir- était une lettre de Julie. Cette dernière, il la lirait dix fois sur un banc, près de Floriffoux, à l’ombre d’un tilleul.

 

Nos archives

Nos dernières parutions sont toujours en vente. Consultez nos couvertures et leurs gros titres. Commandez nos anciens numéros.


Agenda

Du 01 avril 2017 à 10h00 au 05 novembre 2017 à 18h00
 
Du 01 avril 2017 à 14h00 au 01 octobre 2017 à 18h00