Confluent

A découvrir dans votre Confluent!

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Mais aussi au sommaire : le "Grand Entretien" avec Christophe Collignon, président du parlement wallon, une pause croquis sur les trottinettes électriques à Namur, une rubrique "Voyage" :  En marge d’Europalia Roumanie - Le Danube, un fleuve frontière devenu lien. La rubrique "Spectacles" vous donnera les échos des festivals de l’été ..

 
593 - Dossier wallonie : le retour aux sources : bis !

L’an passé, les Fêtes de Wallonie namuroises souhaitaient revenir aux sources, en remettant les traditions et le folklore au coeur des festivités. La thématique semble avoir beaucoup plu puisqu’elle a été renouvelée pour cette édition 2019. Du 7 au 16 septembre, les festivités allieront donc divertissement pour tous et coutumes locales, pour le plus grand plaisir des Namurois… et des Belges qui viendront fêter la Wallonie à Namur !

 
593 - Projets urbains : Le boulevard Ernest Melot

La future physionomie du boulevard Ernest Mélot est connue. Elle a été soumise à enquête publique en juillet, passant ainsi inaperçue aux yeux de beaucoup. Pour Luc Maréchal, inspecteur général hr de l’Urbanisme, on a affaire à une opération immobilière de promoteurs étrangers à la ville, sans aucun respect de l’existant et sans vision urbanistique cohérente.

 
593 - Hommage à Lampecco disparu : il imposait à l'argile une forme parfaite

Antonio Lampecco habitait rue des Artisans. C’est bien dit. Alors qu’il était un céramiste de renommée internationale, il aimait qu’on le considère comme un simple artisan. Il a consacré 66 ans de sa vie à tourner l’argile en le conduisant, petit à petit, à la forme parfaite. Il s’est éteint le 10 août, à l’âge de 87 ans, dans le village de Maredret où se trouvaient son atelier et une véritable galerie d’art.
Son fis, Thierry Lampecco, nous a reçu. Il travaillait avec son père depuis plus de 30 ans. Aujourd’hui, il assure la continuité d’une entreprise qui, dès le départ, avait une allure familiale.

 
593 - Où parle-t-on encore wallon ?

Nosse walon, èwou l'causer comufaut, èwou l'choûter à Nameur ?
C’est d’mwin li jou di m’mariatche.
Aprètez, aprètez tos vos bouquèts. Vos lès mett roz au cwarsadje. Dès bauchèles di noss banquet… ». Voilà bien un air que tout Namurois digne de ce nom connaît depuis sa plus tendre enfance. Où pouvons-nous entendre les sons si typiques à cette langue haute en couleur ?

 
592 - Dossier seniors - pensionnés passionnés, informatique et seniors, un gérontopôle à Namur, les chiffres du vieillissement à Namur etc ...

Quels seraient les principaux enjeux pour les aînés vivant à Namur ? « À présent, en plus des vélos, nous devons subir les trottinettes. Quand j’entends les seniors parler entre eux ici, ils s’échangent les bons plans pour éviter Namur et aller faire leurs courses ailleurs. Beaucoup de personnes qui fréquentent l’association (la Maison des seniors) viennent de Malonne, Floreffe ou Flawinne, car en venant chez nous, ils peuvent avoir une activité sans traverser le centre (la Maison des Seniors se situe à Salzinnes NDLr). Je pense que le franc n’est pas tombé chez nos élus ».

 
592 - Festival musical de Namur 2019 : une fête conviviale réussie

« Où plongent nos racines ? Quel est le terreau qui nourrit nos identités musicales ? », écrit Denis Mathen, président des Festivals de Wallonie, et c’est à ces questions que, en ce début juillet de l’an 2019, le Festival Musical de Namur a voulu répondre. Après un concert d’ouverture prestigieux sous la direction tout aussi prestigieuse de Leonardo García Alarcón et son Millenium, c’est à l’Abbaye de Floreffe que débutent les 15 jours de fête musicale namuroise avec l’Ensemble belge Huelgas, groupe prodigieux dans le monde de la polyphonie.

 
592 - Focus sur Fosses-la-Ville : un patrimoine exceptionnel remis à neuf, la tradition de Saint Feuillien ...

La collégiale St Feuillien de Fosses-la-ville : un patrimoine exceptionnel remis à neuf
Il était grand temps d’intervenir, nous dit M. Jaumotte, un Fossois dont le jardin est accolé à une partie de la tour.
« Un jour, une grosse pierre s’est détachée de la muraille… elle est tombée sur une de mes poules.
- Et vous l’avez mangée dimanche ? – Pas du tout, elle était écrabouillée ! »
L’échevin Étienne Drèze a été chargé de suivre les travaux de rénovation au nom du Collège communal. Nous
l’avons rencontré.

Et depuis plus de 900 ans les fossois rendent hommage à Saint Feuillien. Un moment d'amitié et de fraternité.
Le Tour Saint-Feuillen est un événement majeur de la tradition populaire. Il est représentatif du folklore de l’Entre-Sambre-et-Meuse et est reconnu par l’UNESCO depuis 2012 comme patrimoine culturel et immatériel de l’humanité. Il rend hommage au saint fondateur de la ville de Fosses. Cela se passe tous les sept ans.
En 2019, le tour septennal aura lieu le dimanche 29 septembre.

 
592 - A propos de l'espace Léopold - Controverse, la réponse d'Adélaïde Charlier

Dans son éditorial du Confluent no 591, Pierre Dulieu interpellait directement Adélaïde Charlier pour l’inviter à s’exprimer sur le projet du parc Léopold, qui lui semblait diverger totalement des principes généralement défendus par Écolo et par elle-même. Elle apporte ici sa réponse, qui recadre son action sur le long terme, mais constitue en même temps un refus de s'exprimer sur ce qui se fait dans sa ville.

 
592 - Chronique namuroise : Année de l'eau, fontaines sèches

Quel plaisir de se promener dans le Parc Reine Astrid à Jambes, de longer une petite surface d'eau, sur laquelle des canards et des oies s'égayent, pour le plus grand plaisir de nos bambins.
À l'une des extrémités de cet étang, nous trouvons un monticule depierres, d'où, il y a quelques années, de l'eau s'écoulait.

 
591 - Quartier Léopold, un nouveau projet déjà très contesté

Sur ce qu’il est convenu d’appeler l’Espace Léopold, il s’agit non plus de construire un centre commercial, mais d’ériger un nouveau quartier qui portera le nom du deuxième roi des Belges. Voilà qui devrait faire sortir du tombeau ce souverain visionnaire qui avait réservé cet espace, conquis sur les anciennes fortifications de la ville, pour en faire un parc de promenade, le pendant du parc Louise-Marie, situé de l’autre côté de la gare, sur l’axe des boulevards qui reliaient la Sambre à la Meuse..

 
591 - Exposition : Walthéry s'affiche

Par une chaude nuit d'été, alors que François Walthéry allait rentrer chez lui, après avoir travaillé chez son ami Peyo, tous feux éteints, une voiture coinça la sienne contre la bordure d'un trottoir. Des policiers, armes au poing en sortirent :
- Hé là, que faites-vous là, vous, à 3h du matin, autour d’une villa, en pleine nuit de juillet, quand tout le monde est en vacances ?
- Moi ? Je travaille, m’sieur l’agent, je fais des Schtroumpfs !
- Quoi ? Embarquez-moi ce gaillard, hop !

 
591 - Projets urbains - opinion : Comment les namurois se font entuber

Je me suis longtemps demandé comment il était possible que le bourgmestre Maxime Prévot se soit montré systématiquement à la dévotion des promoteurs qui se sont succédé, au point de ne jamais jouer de son poids pour leur faire admettre ce que réclamaient les citoyens.

 
591 - Politique : les leçons du scrutin du 26 mai

Pour sa dernière réunion d’avant les vacances, la Maison des Projets et des Débats recevait, en comité restreint, le professeur en sciences politiques de l’UNamur Jérémy Dodeigne pour essayer de tirer les enseignements des dernières élections.

 
591 - Quand les papillons battent de l'aile

Tout comme le chant des oiseaux, les papillons de jour font partie de notre quotidien. Ils attirent notre regard tant par leurs couleurs que par leur vol hésitant au milieu des fleurs de notre jardin. Cette visibilité du papillon et la sympathie qu’il engendre en font non seulement un porte-drapeau de la conservation de la nature, mais également un « outil » très utile pour le suivi de l’état de conservation de notre biodiversité.
Leur observation et identification étant relativement aisées, ils sont devenus les sujets de recensement annuels un peu partout en Europe, comme celui organisé par Natagora chaque été.
Photo ©Antoine Joris

 

Nos archives

Nos dernières parutions sont toujours en vente. Consultez nos couvertures et leurs gros titres. Commandez nos anciens numéros.

Notre dernière parution

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Le Confluent 593 sera disponible dès ce vendredi 6 septembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.