Dossiers

Ce 13 juin, le Bureau économique de la Province (BEP) fêtait son cinquantième anniversaire. 

Cet événement donne l’occasion à Confluent d’évoquer un demi-siècle de mutations sociales, économiques et institutionnelles auxquelles il a fallu s’adapter. Le BEP nous y a aidés considérablement. Il s’est battu pour attirer, susciter, accompagner les entreprises créatrices d’emplois et de valeur ajoutée ; il a défendu nos intérêts devant les pouvoirs supérieurs, attirant subsides et reconnaissance ; il a géré de manière efficace la problématique des déchets. Et surtout il a réussi à se faire reconnaître comme le fédérateur des forces vives de la province, permettant ainsi aux Namurois de s’affirmer sur la scène wallonne.

C’est cette aventure qui vous est contée dans un dossier de 24 pages de ce premier Confluent de juin. Vous y trouverez aussi une description des métiers et structures du BEP ainsi que des réflexions sur les défis du temps présent qui se posent à lui.


Lire la suite dans Confluent 460
En librairie !
Deux fois par mois, Confluent vous propose un dossier complet et fouillé sur un sujet d'actualité.

Une ambition, mais aussi une nécessité

Dans sa déclaration de politique communale, le bourgmestre de Namur Maxime Prévot avait dit son ambition de faire de Namur une “ville numérique”. Plus récemment, il a développé le sujet devant le conseil communal. Mais que veut dire cette appellation ? Quels sont les partenaires d’un tel projet ? Et les objectifs ? Confluent s’immisce dans le débat.

Un dossier de Pierre Dulieu à découvrir dans le nouveau Confluent, en librairie et dans les meilleures boulangeries namuroises...

L’été dernier, le concept “Meuse en Fête” a bien animé les berges de Meuse. Une expérience concluante qui reprend en ce mois de mai, avec une plus grande ampleur, puisque quatre communes de la vallée de la Sambre et la Province de Liège se joignent au projet. Une belle levée d’enthousiasme d’institutions publiques (Provinces et communes), d’associations et d’opérateurs privés qui trouvera sans aucun doute un écho auprès du public, locaux et touristes.


À lire dans le Confluent 458

Si l’on a beaucoup parlé de l’église Saint-Jacques dans le passé, ce n’est que maintenant qu’est sollicité l’avis des Namurois, d’abord, de leurs responsables politiques, ensuite, à l’initiative du fonctionnaire délégué de la Région wallonne, seul habilité à délivrer le permis que demande le propriétaire.

L’enquête publique qui s’est déroulée jusqu’au 22 avril 2013 est justifiée par les trois éléments suivants :

- l’église est située dans une zone de services publics et d’équipements communautaires du plan de secteur, laquelle est destinée aux activités d’utilité publique ou d’intérêt général ; or le projet prévoit la création d’un commerce ;

- contrairement au règlement d’urbanisme, le projet prévoit une partie de la façade avant en plaques de fibrociment et des toitures plate-forme avec étanchéité ;

- l’église Saint-Jacques est classée par arrêté royal du 25 novembre 1963.

On se trouve donc devant un promoteur qui a acheté un bien classé - et pas n’importe lequel : une église de grande valeur historique, culturelle et patrimoniale –, situé en zones de service public et d’équipements communautaires, et qui veut en faire un commerce, en modifiant très sensiblement la perception architecturale des lieux et donc leur sens. C’est là-dessus qu’il faut se prononcer.

Ce promoteur nous explique que, de cette façon, il va mettre en valeur un bien qui menace ruine et n’est plus utilisé depuis des années. Fort bien, sauf que l’affectation qu’il prévoit ne correspond en rien à l’esprit des lieux.

C’est ce que nous allons démontrer...

À Namur, pour aider les jeunes à poser un choix positif d'orientation, l'enseignement secondaire général et technique s'activent ensemble. Confuent fait le point sur les actions mises en place et sur les résultats obtenus.


Lire la suite dans Confluent 456
En librairie !
Deux fois par mois, Confluent vous propose un dossier complet et fouillé sur un sujet d'actualité.

On y voit fleurir bureaux, habitations et commerces, le plateau d'Erpent est, c'est sûr, en pleine mutation. Confluent vous propose dans son numéro 455, de découvrir comment il a évolué ces dernières années, mais aussi ce qu'il va devenir dans un avenir plus ou moins proche. 


Lire la suite dans Confluent 455
En librairie !
Deux fois par mois, Confluent vous propose un dossier complet et fouillé sur un sujet d'actualité.

À l'occasion du salon Bois & Habitat, Confluent propose à ses lecteurs un important dossier qui présente les caractéristiques de la construction en bois, l'évolution du secteur ainsi que des réalisations qui font appel au bois et se placent dans une perspective durable. Images et chiffres à l'appui, 12 pages sont consacrées dans ce numéro à l'habitat sain et contemporain.

Comme chaque année, à pareille époque, Confluent prend le pouls de l’immobilier à Namur grâce à l’analyse patiente et détaillée réalisée par les notaires de la province de Namur et à l'expérience des agences immobilières, actives sur le terrain namurois.

Comment s’est comporté le marché en 2012 ? Que cherchent les acheteurs ?  Que peut-on attendre du marché en 2013 ? Comment évolue l’octroi des permis de bâtir à Namur ? 

Avec l’aide d’experts du terrain, découvrez dans ce numéro de Confluent une analyse détaillée de la question.


Lire la suite dans Confluent 453
En librairie !
Deux fois par mois, Confluent vous propose un dossier complet et fouillé sur un sujet d'actualité.

L’aménagement du Grognon semble bien figurer parmi les priorités de la majorité communale. On ne peut que s’en réjouir. Et parce qu’il est bon de s’appuyer sur le passé pour s’offrir un futur ambitieux, Confluent se lance dans une nouvelle série pour découvrir, au fil des mois, des projets, des suggestions, des témoignages de la vie au Grognon, visant à rassembler autant d’éclairages et de pistes de réflexion pour relever ce beau défi !

Première étape de ce périple : L’esplanade du port, par Vincent Bruch.

Ci-contre : la plus ancienne vue du port prise avant 1865. François Gobinet de Villecholle. Coll. Ph. Detry

Lire la suite dans Confluent 452
En librairie !
Deux fois par mois, Confluent vous propose un dossier complet et fouillé sur un sujet d'actualité.

Outre un important dossier présentant les Namurois de l'Année 2012, le Confluent 451 vous propose également un reportage sur la fabrication des sacs à partir des bâches publicitaires de la Maison de la Culture de Namur. Un bel exemple de collaboration entre le service de la Culture provincial namurois, un designer liégeois et une entreprise de travail adapté carolo.

Confluent augmente ses tirages et veut maintenir la qualité de sa publication

Confluent augmente ses tirages et veut maintenir la qualité de sa publication

 

Agenda

Du 13 novembre 2018 à 11h00 au 31 janvier 2019 à 11h00