Dossiers

C’est sous ce titre alarmiste que trois orateurs français se sont exprimés devant quelque 250 auditeurs namurois, à l’invitation de l’échevin Gavroy,  à l’occasion de l’inauguration du Pavillon de l’aménagement urbain.

 

Avec sa société Actibel, Paul de Sauvage est très actif dans le centre-ville : « Un tiers des immeubles namurois ont besoin d’une rénovation profonde. C’est un problème qui existe depuis longtemps, mais on ne voit pas une prise en charge significative

Les anciens, qui voulaient faire de Namur, jusqu'alors enfermée dans ses remparts, une ville aérée et plaisante, avaient conçu et réalisé, à la fin du XIXe siècle, un circuit de parcs et de boulevards en périphérie nord de la Corbeille. Suivez bien : le parc Louise-Marie, du nom de la première reine des Belges, le square d'Omalius, le boulevard Ernest Mélot, orné de grands arbres et pourvu d'une allée, le parc Léopold, très densément boisé, la place Léopold, dédiée au premier roi des Belges, le boulevard Cauchy, également arboré...

Ce sont de jeunes artistes issus des favelas du Brésil, des rues du Togo et des périphéries du Maroc qui constituent cette troupe qui est accueillie durant quinze jours en province de Namur –également à Liège et La Louvière- avec sa création collective intitulée “ Le Soleil juste après”, produite par la Compagnie française Ophélia Théâtre, de Grenoble. La tournée wallonne de la troupe est coordonnée par la Compagnie Buissonnière, en partenariat avec le Centre du Théâtre-Action et avec le soutien du secteur Théâtre-Action de la Province de Namur, le Centre culturel régional et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

On sait que 24% des personnes appelées à voter se sont présentées devant l’isoloir. Mais qui sont-elles ? Nous avons obtenu du bureau électoral de la ville la répartition par bureaux de vote. Les résultats sont très instructifs.

Ce 23 février, la salle des anciens Abattoirs de Bomel affichait complet pour « Djihad » d’Ismaël Saïdi, un spectacle qui touche le public en plein cœur par son actualité. Trois jeunes, Ben, Reda et Ismaël sont réunis sur scène dans un même objectif, partir en Syrie faire le djihad pour donner un sens à leur vie. Chaque personnage porte le prénom de l’acteur qui le joue pour exprimer que nous sommes tous susceptibles d’être influencés et manipulés.

Alors que de nombreux projets d’aménagement urbain sont en réflexion, la Ville de Namur se prépare à inaugurer -au sein de la Maison des citoyens- un Pavillon d’aménagement urbain pour informer et échanger sur ces thématiques.

Fab lab, creative lab, master classes, ateliers, bureaux, salles de réunions, incubateurs, ateliers , débats, conférences… Qu’est-ce que le TRAKK ? C’est tout d’abord un lieu, une maison aménagée pour accueillir des espaces où loger tous ces rôles. C’est un lieu de rencontre, d’échange, de travail, d’apprentissage, de réflexion, de rapprochements interdisciplinaires… Un lieu de bouillonnement créatif destiné à rayonner tant sur le plan local qu’international.

Le Comité de Conciliation Square Léopold a tenu sa séance d’installation ce mardi 3 mars à 18h.
 
Le président du Comité, Henri Bogaert, a présenté aux membres du Comité le mandat que lui a donné le Collège communal en sa séance du vendredi 27 février.
 
 

Le mardi 3 mars s’est réunie pour la première fois la commission instituée par la Ville sous la présidence d’Henri Bogaert, ancien Commissaire au Plan, considéré comme un négociateur habile. Avec une mission difficile : réconcilier les 12 000 Namurois avec les édiles communaux.

< Préc 1 ... 54 55 56 ... 63 64 Suiv >

Agenda

Notre dernière parution

Le numéro 603 sera là dès le vendredi 14 février.

Le Confluent 603 sera disponible dans les boulangeries, librairies dès vendredi et dans la boîte aux lettres de nos abonnés dès aujourd'hui.