585 - Entretien avec Benoît Derenne, directeur de la fondation pour les générations futures

Première mondiale : la Communauté germanophone vient de se doter d’un conseil consultatif de citoyens tirés au sort. En maître d’oeuvre de cette initiative, on trouve le G1000, plateforme d’innovation démocratique lancée en 2011 par l’écrivain david Van Reybrouck.
Sa logistique est assurée par la Fondation pour les Générations Futures, qui a son siège rue de l’Arsenal à Namur. C’est là que nous avons rencontré Benoît derenne, son directeur.

À quand remonte l’idée de réunir des panels de citoyens ?

Elle provient du Dansk Board of Technology, fin des années 90. Nous l’avons déjà appliquée en 2001 dans le cadre de la révision des plans de secteur.
C’était au départ une technique qui permettait d’améliorer les décisions, mais aujourd’hui elle répond à une autre exigence : celle de régénérer la démocratie.

Expliquez-vous.

Nous vivons une crise de la démocratie représentative. Les citoyens ne sont plus disposés à donner un chèque en blanc aux élus pendant la durée de leur mandat. Mais veulent-ils pour autant s’impliquer ? Notre conviction est qu’il faut les faire travailler, leur faire prendre conscience de la complexité des enjeux et de la difficulté de décider. Et cela peut prendre du temps. Jusqu’à trois weekends pour un problème. La démocratie, ce n’est pas seulement donner son avis, c’est l’agora grecque, la délibération.

LIRE LA SUITE DANS LE NUMERO 585 EN VENTE ICI


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 585 - Entretien avec Benoît Derenne, directeur de la fondation pour les générations futures » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Le Confluent 593 sera disponible dès ce vendredi 6 septembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.