586 - Projets urbains - Parc Léopold : la fable de l'hologramme et du pantin

Aussitôt, la blogosphère s’est enflammée.
Maxime Prévot, tout affairé qu’il était avec son congrès du cdH, présent en chair et en os à Bruxelles et en hologramme au Palais des Expositions de
Namur, fulmine. Ce qu’il se dit ?

Dédoublé en hologramme, je me sens bien !
On m’admire beaucoup dans mon jeans délavé mais accroché aux arbres comme un vulgaire pantin, je me sens ridicule et ne puis supporter.
Il ne parle pas de crime de lèse-majesté, mais c’est bien ce qu’il pense.
Il ne dira pas à la manière de Cyrano : pour un homme public, c’est un grand privilège d’être au milieu de tous pendu en effigie.
Je ne puis accepter vos propos vos manèges mais on n’abdique pas l’honneur d’être une cible.
Il se dit plutôt : « Ces foutraquets me cherchent, eh bien ils me trouveront ! »
On aurait pu alors penser que furieux, il allait débarquer au parc Léopold, attraper les Gilets jaunes par le collet – ou, à défaut, l’organisateur Marcel Guillaume – et leur dire qu’il ne voulait pas dans sa ville être traité de la sorte. Mais pas du tout.

Lire la suite dans le numéro 586 de Confluent en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 586 - Projets urbains - Parc Léopold : la fable de l'hologramme et du pantin » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Festival Esperanza

Festival Esperanza

 

Notre dernière parution

591 - Square Léopold : un nouveau projet très contesté, les leçons du scrutin du 26 mai, Adélaïde : "au secours" !

Le Confluent 591 sera disponible dès ce vendredi 05 juillet dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.