590 - Les coulisses d'une ville : "Un ticket pour Profondville s'il-vous-plaît"

J’ai décidé de mettre ces héros du quotidien en lumière et de leur donner la place qu’ils méritent. J’ai décidé de vous faire entrer dans les coulisses d’une ville…
Celui qui a le privilège d’être le premier à passer sur le grill s’appelle Michaël Pierrard, chauffeur au TEC. J’ai rendez-vous avec lui au quai Rogier pour prendre le bus de la ligne 4 Namur-Profondeville à 9h57. Premier bon point, il est pile à l’heure. Il m’explique d’emblée que j’ai de la chance, car à une semaine près, son bus serait plein, examens obligent.
Celui-ci est effectivement tranquille, une dizaine de personnes attendant patiemment que Michaël démarre.
Nous passons devant le Delta flambant neuf et les travaux du Grognon. L’occasion pour lui de me faire ses premières confidences, « C’est vrai qu’avec les travaux, ce n’est pas toujours simple. On essaye de gagner 2-3 minutes, par-ci, par-là, pour ne pas prendre trop de retard, en se mettant un peu plus à gauche ou à droite par exemple, ce qui nous permet de passer plus vite ». Il est vrai que rouler dans les chantiers demande encore plus de concentration, ce qui doit déjà être le cas tout au long du service, « parfois on roule 9h d’affilée, mais on doit rester concentré et regarder partout, sinon onpeut facilement faire 5 ou 6 accidents par jour ».
A.Sonvaux

Lire la suite dans notre 590 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 590 - Les coulisses d'une ville : "Un ticket pour Profondville s'il-vous-plaît" » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Le Confluent 593 sera disponible dès ce vendredi 6 septembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.