590-Politique, opinion : le forfait du cDH crée la confusion

LA WALLONIE DANS L’EMBARRAS

D’ordre moral, tout d’abord. Il s’agirait pour le cdH de respecter le choix des électeurs qui, en lui retirant un tiers de leurs suff rages, lui auraient clairement fait comprendre qu’ils ne souhaitaient plus le voir aux affaires.
On peut comprendre. D’ailleurs nombreux sont ceux qui considèrent que la position adoptée par le cdH et vendue avec talent par Maxime Prévot est d’une rare honnêteté. « Je suis désavoué, je laisse la place à d’autres ». Le geste, en effet, ne manque pas d’élégance.
Mais il ne faut pas confondre l’élégance du sportif qui a perdu une manche avec l’attitude que doit avoir un parti porteur des aspirations d’une partie non négligeable de la population. D’ailleurs, si l’on généralisait ce raisonnement, tous les partis qui ont
perdu des plumes dans la bataille électorale devraient se retirer de la course, ce qui ne laisserait plus pour gérer nosinstitutions que le Vlaams Belang, Écolo-Groen et le PTB... C’est absurde ! Aux partis qui ont perdu du poids, ce que les électeurs qui ont continué à leur faire confiance demandent, c’est de jouer un rôle actif.
Et un rôle actif, ce n’est pas de mener de la flibuste depuis les rangs de l’opposition, c’est tenter de réaliser une partie de leur programme en entrant dans une majorité s’il s’en trouve une pour les accueillir. Or le cdH renonce avant même d’avoir testé les dispositions des autres partis à son égard.
La situation ne manque pas d’être paradoxale. Que constate-t-on, en effet ? Que deux partis – que rien ne
rapproche cependant – ont une attitude comparable : le cdH fait défection avant même de discuter, le PTB fait défection après un simulacre de pourparlers ; le premier parce qu’il craint de ne pas pouvoir peser sur les décisions, le second parce qu’il craint de devoir faire des compromis, ce qui revient au même.

Lire la suite dans le numéro 590 de Confluent en vente ici.


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 590-Politique, opinion : le forfait du cDH crée la confusion » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Le Confluent 593 sera disponible dès ce vendredi 6 septembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.