592 - Chronique namuroise : Année de l'eau, fontaines sèches

C'était une belle source artificielle, dont le bruit délicat compensait agréablement les bruits de la ville, alors qu'un jet d'eau, inactif depuis longtemps, se trouvait au centre de ce petit lac, où les écoliers d’hier mettaient à l’eau leur bateau de papier, alors que ce lieu était propice aux rendez-vous romantiques…
Mais en cette année de l'eau (telle que proclamée par la Wallonie), plus d'eau en provenance de cette source ou de ce jet d'eau. Signalons que le Conseil communal du 6 septembre 2018 avait approuvé le cahier des charges visant à la rénovation de trois fontaines publiques de la Ville, estimant à 279 510 € la remise en état de celle du parc. Aujourd’hui, l'eau ne s'écoule toujours pas des trois édifices.

Yves Calbert

Lire la suite dans le numéro 592 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 592 - Chronique namuroise : Année de l'eau, fontaines sèches » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

593 - Dossier wallonie : où parle-t-on encore wallon ? hommage à Lampecco, le Bld Mélot : projets structuants ou déstructurants ?

Le Confluent 593 sera disponible dès ce vendredi 6 septembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.