593 - Où parle-t-on encore wallon ?

Durant ces quelques jours de liesse populaire, nous sommes tous de fiers wallons défenseurs de notre culture et de notre patrimoine.
Mais que se passe-t-il lorsque la fête prend fin ? Quand le mardi nous nous réveillons l’esprit embrumé par 4 jours d’excès en tout genre. Que reste-t-il de cette chanson et du wallon en général ? Où pouvons-nous entendre les sons si typiques à cette langue haute en couleur ?

LES MOLONS, CES MENTEURS AU GRAND COEUR
Le premier arrêt de ce voyage en langue wallonne est un incontournable.
Qui ne connaît pas les Molons ? Depuis plus de 150 ans, cette société philanthropique aide les plus démunis. Afin de gagner en visibilité et de récolter plus d’argent pour leur cause, Nicolas Bosret eut l’idée de créer un orchestre pour accompagner les chants de la Royale Moncrabeau.

Mais l’origine des Molons et ce qui fait encore aujourd’hui leur particularité, ce sont les menteries. D’ailleurs, l’actuel président, Dominique Liégeois, est devenu le roi des menteurs à Moncrabeau, en France. Mais comme il le dit lui-même, « vous n’êtes pas obligés de me croire ».
Il existe deux concours de menteries, celui des adultes, organisé fin août, et depuis 2010, celui des enfants dans le courant du mois de mai. Ce dernier est d’une grande importance aux yeux de Dominique Liégeois : « il permet de promouvoir le wallon chez les plus jeunes. On n’impose rien, ils ont la possibilité, comme les adultes, de dire leur texte en français, mais depuis plusieurs années maintenant, le gagnant avait choisi le wallon, c’est donc un atout non négligeable ». La transmission ne s’arrête pas là puisque deux personnes au sein des Molons sont élus “ Responsables culture et jeunesse ” et vont dans les écoles rencontrer les enfants afin de leur parler de la culture wallonne.

Amélie Sonvaux

Lire la suite dans le numéro 593 de Confluent en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 593 - Où parle-t-on encore wallon ? » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.