594 - Sciences : Namur se rapproche des étoiles.

Son télescope solaire de grand diamètre, unique en Wallonie, permet d’observer en toute sécurité les phénomènes éruptifs à la surface du Soleil.
Un autre télescope, à fort grossissement, permet d’observer la Lune, les planètes et les petits objets du ciel. Un dispositif d’imagerie filtre la pollution lumineuse pour montrer les objets principaux du “ ciel profond ” nocturne, non visibles à l’oeil nu. Enfin, une monture de haute précision, à entraînement magnétique, permet le suivi très fin des astres, la recherche d’astéroïdes, l’observation des satellites artificiels et des débris spatiaux, ainsi que la surveillance robotisée du ciel.

Un outil unique accessible à tous

Ce sont ces spécificités techniques qui, pour le recteur de l’UNamur, Naji Habra, rendent cet instrument unique en Wallonie :
« Mais aussi parce qu’il est implanté au coeur de la ville et qu’il est ancré à un programme d’enseignement en astronomie. L’observatoire Antoine Thomas se veut à la fois pédagogique et de proximité. Il sera très utile pour les étudiants universitaires, ce sera un bon outil pour les chercheurs, mais il sera aussi ouvert aux étudiants du secondaire et aux élèves des écoles primaires de la région. Il sera également accessible gratuitement au grand public dans le cadre de séances d’initiation à l’astronomie ».

Christine Rasir

Lire la suite dans le numéro 594 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 594 - Sciences : Namur se rapproche des étoiles. » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

Sortie de notre dernier numéro 596- Au sommaire : comment le portique du casino a été sauvé, Nature et Patrimoine : à quand une politique cohérente ?

Le Confluent 596 sera disponible dès ce vendredi 18 octobre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.