595 - Conseil communal : Namur veut interdire les terrasses chauffées-les tarifs des parkings relais vont être augmentés

La fin des terrasses chauffées à Namur

Le nouveau règlement d’occupation du domaine public namurois ne plaît pas à tous les restaurateurs. La mesure a été votée au conseil communal ce 3 septembre mais n’entrera en vigueur que le 1er juin 2021 : la Ville de Namur veut interdire les chauffages des terrasses pour éviter le gaspillage d’énergie. La raison est donc écologique…
Quand il fait froid, les clients aiment pouvoir continuer à profiter des terrasses chauffées de certains établissements horeca. Il y en a une dizaine à Namur. Pour ces patrons, l’interdiction de chauffer leurs terrasses est une très mauvaise nouvelle car c’est un bon argument commercial. Nous avons été « sentir la température » auprès de plusieurs cafetiers autour du Théâtre de Namur et de la place d’Armes...

"Les fumeurs n'ont plus que ça"

Pour le patron du Loburg, Cem Umit, qui gère aussi le Métropole, la mesure passe mal : « J’ai investi il y a 20 ans dans un système de chauffage installé au-dessus de ma terrasse, il est relié au gaz de ville, ce fut assez onéreux. Je peux comprendre que la Ville veuille interdire certains types de chauffage comme les champignons qui consomment beaucoup de bonbonnes de gaz, mais pas un système comme le mien, fixe et entretenu chaque année. C’est une nécessité pour mon commerce. Les fumeurs n’ont plus que ça ! »

En appliquant cette interdiction, Namur serait pionnière en la matière en Belgique. En France, la mairie de Paris a interdit les braseros au gaz et à Rennes, les terrasses chauffées seront interdites en 2020.

Pourquoi les tarifs des parkings-relais namurois vont augmenter ?

En juillet 2020, le parking des Casernes (800 places) disparaîtra, mais le parking-relais de Bouge ouvrira ses 716 places disponibles. Afin de rendre ce nouveau P+R attractif, la Ville a décidé d’augmenter les tarifs des P+R de St-Nicolas et de Namur Expo. Le premier, plus proche du centre-ville, verra quasiment son tarif quadrupler !
La Ville gère à ce jour plusieurs parkings : le P+R Namur Expo, le parking de l’Hôtel de Ville, le P+R St-Nicolas et les deux parkings des Casernes. Les tarifs annuels de ces parkings varient entre une centaine d’euros jusqu’à 1 100 €.
En juillet 2020, la Ville inaugurera le P+R de Bouge, un parking « de persuasion » pour inciter les gens qui vont travailler en ville à se garer à Bouge et à ne pas encombrer le centre de Namur.

Lire la suite dans le numéro 595 de Confluent en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 595 - Conseil communal : Namur veut interdire les terrasses chauffées-les tarifs des parkings relais vont être augmentés » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.