595 - Stéphane Hazée : "pourquoi j'ai renoncé à être ministre"

Pourquoi je ne suis pas ministre

Monsieur Hazée, tout le monde s’attendait à vous voir ministre au sein du nouveau gouvernement. Votre parti aurait soutenu votre candidature sans discussion. Mais vous avez décliné. Pourquoi ?

Cela peut, en effet, sembler étonnant à première vue. Mais je peux vous rassurer : je suis écolo depuis toujours et je compte évidemment porter les engagements que nous avons pris.

Sauf qu’au moment de sauter dans la barque, vous restez sur le quai...

Ce fut une décision difficile, mais c’est aussi une décision mûrement réfléchie. Je vais vous expliquer. Depuis 5 ans, je suis de tous les combats. Durant la législature écoulée, la représentation de notre parti était réduite à 4 élus. C’était trop peu pour bénéficier de conseillers, contrairement aux autres groupes parlementaires. En effet, il y a vingt ans, le Parlement a voté un règlement qui relevait de 3 à 5 élus le seuil à franchir pour en avoir.
Le but était légitime : il était de faire barrage aux ennemis de la démocratie. Mais cett e règle a été dévoyée par la majorité PS-cdH et c’est Écolo qui en a été victime. Conséquence : j’ai travaillé à 200 % pendant 5 ans pour faire le job.

Vous voulez dire que vous êtes fatigué...

Je sors lessivé de ces cinq années. J’ai enregistré plusieurs signaux qui me faisaient comprendre que je ne pouvais pas continuer durablement à ce rythme sans mettre à mal des éléments d’équilibre essentiels, qu’il s’agisse de ma santé ou de mes enfants...
Or, il nous faut un ministre plein d’une énergie nouvelle, capable de s’investir complètement dans sa fonction dès le premier jour.

Lire la suite dans le numéro 595 en vente dès vendredi ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 595 - Stéphane Hazée : "pourquoi j'ai renoncé à être ministre" » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.