596 - Comment le portique du casino a été sauvé

Dossier patrimoine : Namur oublie-t-elle ce qu'elle doit à l'architecte Georges Hobé ?

On annonce un investissement de près d’une vingtaine de millions. Les transformations et agrandissements demandés par Ardent Group à l’architecte Henri Garcia (BAHG s.a./s.c.) comportent une omission : Georges Hobé, créateur du nouveau Kursaal de Namur (l’actuel Casino), le plus moderne de Belgique à l’époque. Mais quoi, Hobé ?

Un Bruxellois dont on sait si peu de choses… Contacté à plusieurs reprises, le bourgmestre Maxime Prévot s’est retranché derrière les autorisations : « …Le permis octroyé prévoit bien la démolition du portique d’entrée et il n’est nullement prévu ni de le maintenir dans le projet à venir ni de l’implanter à un autre endroit du site. Pour rappel, le permis a été octroyé en première instance par les fonctionnaires régionaux (délégué et technique). Suite à un recours introduit à l’encontre de ce permis par un riverain, le ministre en charge, Carlo Di Antonio, a délivré le permis à l’issue de la procédure de recours en date du 19 novembre 2018. » (10 janvier 2019).
Hélas, la démolition du garde-corps du promenoir de Meuse au droit du nouveau parking du Grognon confirme la relégation de Hobé aux oubliettes de la Ville et de la Région.

Raymond Balau

Lire la suite dans le numéro  596 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 596 - Comment le portique du casino a été sauvé » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.