596 - La société archéologique de Namur était au FIFF


Pendant une semaine, plusieurs classes du secondaire se sont prêtées au jeu dans les locaux de la Société archéologique. Chaque atelier de trois heures débutait par une découverte inédite de manuscrits médiévaux conservés au sein de la réserve précieuse de la SAN. Les élèves, impressionnés, ont pu y admirer le fabuleux travail des moines copistes autour des riches lettrines qui ornent ces ouvrages séculaires. Leurs questions ont toutes trouvé une réponse : qu’est-ce qu’un parchemin ? Combien de temps faut-il pour réaliser un tel manuscrit ? Quels types de textes y sont copiés ? Comment les conserver et les manipuler ? Qu’est-ce qu’une enluminure ? Après cette belle entrée en matière, changement de décor et d’époque : place à la découverte du slam. Autour de dix mots issus du vocabulaire cinématographique, préalablement décortiqués et expliqués aux élèves, les animatrices ont emmené les participants dans cet univers de poésie en leur proposant des exercices ludiques autour des rimes, des sonorités, des champs sémantiques…

Société archologique de Namur

Lire la suite dans le numéro 596 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 596 - La société archéologique de Namur était au FIFF » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.