607 - Covid à Namur : la police a dû changer ses priorités.

Dès le début, j’ai été associé aux réunions stratégiques de la Cellule de crise communale dirigée par le Bourgmestre, ainsi qu’à celles de la Cellule de crise provinciale organisées par le Gouverneur, en tant que représentant des zones de police de la Province.

En ma qualité de vice-président de la Commission permanente de la police locale, j’ai également pu représenter toutes les zones de police de Wallonie au sein de la « Task Force » de la police intégrée qui déterminait les réactions policières les plus appropriées pour l’ensemble du pays, que ce soit au niveau opérationnel (« comment les services de police doivent-ils contrôler les nouvelles interdictions » ?), logistique (« quels masques porter pour exécuter quelles missions » ?) ou communicationnel afin d’informer au mieux et de manière homogène tous nos collaborateurs.

Pour parvenir à maintenir les fonctions de base de la police (circulation, travail de quartier, enquêtes, maintien de l’ordre public, accueil des victimes...), tout en faisant face aux nouvelles missions liées à la gestion de la crise Covid-19, il a fallu réorganiser les services et faire preuve de « transversalité».

Pendant la période de confinement, les missions de base de la Police locale ont diminué vu l’absence de vie économique et  sociale. Moins de déplacements, moins d’accidents. Plus aucun rassemblement ni de manifestation, moins d’interventions liées aux troubles de l’ordre public. Les services de police ont également observé une nette diminution des vols dans les habitations… phénomène compréhensible vu l’occupation permanente de celles-ci.
Comme il y avait moins de déplacements, le nombre de dépôts de plaintes au sein du Commissariat de la place du Théâtre a diminué. Certains faits non urgents ont pu être dénoncés via l’application internet « Police on Web » qui a vu ses possibilités d’utilisation nettement élargies.

Les missions spécifiques de la Police dans la gestion de la crise COVID19

Comment les policiers ont-ils veillé à l’aplication des mesures liées au confinement ? D’abord, ils ont utilisé la pédagogie dans un rôle préventif et informatif vis-à-vis de la population, en expliquant les mesures décidées par les autorités fédérales, que ce soit la limitation des déplacements ou l’interdiction des rassemblements et des ouvertures de commerces.

Un ton plus ferme et plus répressif a ensuite dû être adopté. La crise était sévère et la Police se devait dès lors de faire respecter les mesures de manière stricte. Des patrouilles et services spécifiques ont été organisés quotidiennement sur le territoire pour vérifier leur application et verbaliser, au besoin, les comportements inadéquats et inciviques.

La difficulté résidait dans le changement très régulier des règles et du mode de verbalisation (fallait-il utiliser des sanctions administratives communales ou des procès-verbaux classiques ?). Par ailleurs, la protection des agents face à la menace du virus a dû et doit toujours faire l’objet d’une attention particulière.

Le déconfinement, entamé au mois de juin de manière progressive, a nécessité le maintien des services particuliers «Covid-19», le contrôle du respect des mesures étant toujours d’application. En parallèle, la reprise de l’activité sociale et économique a apporté la résurgence de l’activité policière classique (dépôts de plainte, suites d’enquêtes, domiciliations, constats d’accidents, etc.) et de l’activité criminelle.

Les missions de sécurisation, notamment du centre-ville de Namur, ont ainsi repris et ne manqueront pas de s’intensifier mais aussi de s’adapter à la réalité et aux nécessités d’une crise sanitaire inédite.

Olivier Libois

Photos © André DUBUISSON


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 607 - Covid à Namur : la police a dû changer ses priorités. » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Agenda

Pas d'événements à venir

Notre dernière parution