Commerce namurois : les acteurs, les enjeux

Au chevet des commerçants :
GAU, l’Association des commerçants et l’échevinat des Affaires économiques.
Qui fait quoi ? Quel est le rôle de chacun et comment s’articulent-ils au service des commerçants ?

L’Association des commerçants :
porter la voix et participer aux décisions.

Dans le bulletin Côté Commerce où il se présente à ses affiliés, le nouveau président de l’Association des Commerçants de Namur (ACN), Gauthier Salpeteur, affirme sa volonté de contribuer activement à la construction de l’avenir du commerce namurois : « Nous devons nous donner les moyens d’être présents partout où se prennent les décisions capitales pour l’avenir de nos activités. Pour cela, il est nécessaire de ne pas être des spectateurs passifs. Soyons davantage encore une force de propositions constructives dans le débat et dans les projets nécessaires à notre développement. »

Il rappelle que le fil rouge de l’Association des commerçants a toujours été la mobilité, la sécurité et la propreté.

En matière de mobilité, il insiste sur l’accessibilité et le parking.
« Les activités qui animent le centre-ville doivent être une plus-value et non une entrave à l’accessibilité. » Et ajoute que pour que une dynamique commerciale saine, il faut rechercher un équilibre entre les différents modes de déplacement en ville pour l’accès aux commerces (piétons, vélos, voitures, bus et camions).

(...)

L’échevinat des Affaires économiques : réglementer et faciliter

Le rôle de l’échevinat des Affaires économiques est multiple.
Luc Gennart, échevin en charge de cette matière rappelle : « Tout d’abord par rapport au marché des sédentaires : nous devons gérer l’occupation de l’espace public, pour l’Horeca, principalement  mais aussi pour les manifestations comme les petites braderies, les actions spéciales des commerces, etc. Nous avons édicté des règles plus précises, qui sont en cours de mise en application. Le but est de protéger le cheminement des piétons et la visibilité sur les trottoirs et l’espace public. »

Autre mission : la délivrance des permis socio-économiques. « De plus en plus, on en arrive au permis unique (urbanisme et socio- économique). À terme, il y aura fusion de ces deux permis en un seul. C’est la nature de la demande qui déterminera s’il est décerné par l’Urbanisme ou par les Affaires économiques (...)

GAU : « Rendre confortable la ville »

Globalement, GAU (Gestion de centre-ville) est chargé de valoriser et dynamiser le centre-ville.
Pour bien faire comprendre le rôle joué par cet organisme difficile à cerner car travaillant souvent dans l’ombre, Sylvie André, sa directrice précise : « GAU n’est ni la Ville ni une association de commerçants.

C’est une structure indépendante qui travaille en partenariat public/ privé et collabore avec les différentes parties prenantes, de manière transversale. C’est notre force, notre valeur ajoutée. GAU, c’est une équipe d’administratifs, de stewards et d’ouvriers qui contribuent à la valorisation du centre-ville avec énergie et enthousiasme. (....)

Qu’en pensent les commerçants ?

Pour connaître l’état d’esprit des commerçants, nous avons poussé la porte de leur boutique pour leur poser quelques questions :
• Comment voyez vous l’état du commerce à Namur ?
• De quoi êtes-vous satisfait ? Insatisfait ?
• Que souhaiteriez vous pour améliorer le dynamisme du commerce namurois ?

Un petit coin de parapluie (rue des Carmes)


« C’est la morosité… Il n’a jamais fait aussi calme. Heureusement que de nouvelles marques arrivées ce mois-ci ont sauvé les ventes. » On pourrait croire que Murielle Lenglez voit la vie de son commerce en noir. Elle se montre pourtant optimiste : « Il y a de nouvelles initiatives, ça bouge. Il ne faut pas se fier aux fermetures de magasins et au nombre de cellules vides (.....)

 


PROPOS RECUEILLIS PAR FLORIE LEFÈVRE
ET CATHERINE VANDENBROUCKE A DECOUVRIR DANS SON ENTIERETE DANS LE CONFLUENT 521 DU 18 MARS 2016

 


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Commerce namurois : les acteurs, les enjeux » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Festival Esperanza

Festival Esperanza

 

Notre dernière parution

591 - Square Léopold : un nouveau projet très contesté, les leçons du scrutin du 26 mai, Adélaïde : "au secours" !

Le Confluent 591 sera disponible dès ce vendredi 05 juillet dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.