596 - Dossier N90 d'Andenne à Namur

Un centre d’affaires, un gîte et des vignes en bord de meuse

Le restaurant « Les Jardins du Luxembourg », devenu ensuite « Les Jardins de mon père », était bien connu sur la nationale, à hauteur de Thon-Samson. Egide Dozot, pharmacien établi juste en face, a racheté le bâtiment quand le restaurant a fermé, il y a deux ans. Son projet vise à en faire un centre d’affaires et un gîte. Il a également planté des vignes à l’arrière, en bord de meuse.


Fréquenté par les services-clubs de la région, l’établissement était aussi un endroit prisé pour les repas de famille, les communions et les fiançailles. Lors de la fermeture du restaurant en 2017, la belle bâtisse a été rachetée par le pharmacien de Thon-Samson, Egide Dozot, dont l’officine se situe juste en face, de l’autre côté de la N90. L’immeuble est actuellement en pleine rénovation. « Je ne voulais pas faire autant des travaux, mais j’ai découvert de belles choses au fur et à mesure, des colonnes en pierre en-dessous du crépis, des planchers en chêne, des vieux plafonds, ça donne envie de tout remettre en valeur », raconte le nouveau propriétaire.
Les murs extérieurs ont été sablés et le bâtiment a retrouvé tout son cachet. Sur le nouveau toit, on devine une inscription :
« RDT » : « Mon père était chevillard et signait ses bêtes ainsi, pour René Dozot ».

Retrouvez le dossier "N90" dans le numéro 596 en vente ici


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « 596 - Dossier N90 d'Andenne à Namur » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Le numéro 600 c'est pour très bientôt !

 

Agenda

Notre dernière parution

Au sommaire : Le quartier Rogier, des acteurs de la transition à Namur, un grand entretien, une somme d'informations sur Namur, une pause-croquis ...

Le Confluent 598 sera disponible dès ce jeudi 21 novembre dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.