Le Confluent du 4 mars 2016

ÉDITO DE LA
RÉDACTION
Par Catherine VANDENBROUCKE
Rédactrice en chef

TRANSMISSION, c’est probablement le terme qui caractérise le mieux ce numéro.


Pierre Dulieu signe ici son dernier éditorial. À cette occasion, il revient sur 44 ans d’éditoriaux, de regards critiques sur l’évolution de la vie namuroise.
À la lecture de ces pages, on mesure le chemin parcouru par Namur, petite ville frileuse, qualifiée de « fiancée encore hésitante» face à sa position de capitale wallonne.


Au fil des mois et des années, les éditoriaux réclamaient plus d’audace de la part des Namurois, citoyens et décideurs. On constate qu’une frange de la population a toujours été réticente au changement.
Ces dernières années, Namur a donné un coup d’accélérateur dans cette évolution, répondant à la demande d’ambition pour les grands projets de ville.


Le Grognon, tout d’abord, avec le projet Confluence et la passerelle à venir.


La citadelle, ensuite : les murailles sont en cours de restauration, le centre du visiteur a ouvert ses portes en 2015 et les grands souterrains révéleront leur nouvelle scénographie prochainement, les animations de qualité se sont multipliées sur le site… Certes, on cherche toujours les moyens de restaurer le stade des jeux et le théâtre de verdure, mais les choses bougent, l’autorité régionale ayant attribué un subside récemment.

La rue des Brasseurs vient de terminer sa rénovation, avec la restauration de la Halle aux grains. Les implantations de la Région wallonne ont rencontré la demande de respect du cadre de vie et le Parlement wallon s’ouvre maintenant le plus possible à la population.

En matière culturelle, les projets avancent également : le musée des Arts décoratifs est en restauration et sera combiné au musée Archéologique dans un pôle muséal et culturel cohérent et moderne intégré dans le quartier, le conservatoire va trouver place dans un nouvel espace, en connexion avec le Grand Manège rénové lui aussi.
L’église Saint-Loup a trouvé sa voie et l’église Notre-Dame, désormais Espace culturel d’Harscamps est en cours de transformation pour mieux accueillir concerts et expositions. Ce ne sont là que quelques exemples.


Renouant avec ses bords de Meuse et de Sambre, Namur semble enfin s’être hissée « à la hauteur de son destin ».

Elle se donne les moyens de ses ambitions et voit loin. Elle se reconnaît dans le rôle de capitale régionale et prend la place qui lui revient. Bien sûr, il faudra encore beaucoup de pédagogie et de dialogue pour que tous les Namurois comprennent la portée des projets en cours et les acceptent, à défaut d’y adhérer.
Et il reste beaucoup de travail pour les voir aboutir.


Confluent continue donc à s’inscrire dans cet effort d’analyse et dans sa volonté d’apporter sa contribution à la réflexion.
Plus que jamais, votre bimensuel entend accompagner les évolutions de la ville et de la province avec enthousiasme et vigilance, se positionnant comme un acteur de dialogue au coeur du débat.

Au sommaire de ce numéro 520

Repère

Père Pire à Namur


Images 


Les réfugiés de Belgrade à Chambres avec Vues


Société 


Le français, une clef d’intégration pour les réfugiés


DOSSIER 


IMMOBILIER
- Bois & Habitat : le bois, une filière mature, voire tendance
- Le marché immobilier : l’appartement, plus la villa
- Engagement Logement : déjà 70 habitations
- PUBLIREPORTAGE : Aquilis by Eaglestone


La rubrique de Pierre Dulieu 


44 années d’éditoriaux


PUBLIREPORTAGE


La cathédrale de Tournai à choeur ouvert


Sport 


Gishi Jambes, Mérite sportif de l’année


Portrait 


La maman de Boris est redevenue Tima


Zoom 


NINO, l’innovation dans tous ses états


Miette d’histoire 


Le général de Howen


Livres 


Juliette et ses Roméo / Vins d’artisans en Wallonie / Bières d’artisans de Wallonie et de Flandre


Expos 


À Dinant, 2016 sera médiévale


Agenda 


Et Offre abonnés


Spectacles 


- Les Estivants, Théâtre du Défi
- Deux Ghelderode remarquables à la Ruelle aux Baladins


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Le Confluent du 4 mars 2016 » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

CONFLUENT SUSPEND LA PUBLICATION DE SON MAGAZINE.

CONFLUENT SUSPEND LA PUBLICATION DE SON MAGAZINE.

La crise du Coronavirus nous touche tous. Nous sommes dès lors amenés à suspendre la publication de Confluent. Nous demandons votre compréhension et vous informerons des suites dès que possible.

 

Agenda

Pas d'événements à venir

Notre dernière parution