Opinion : Maxime Prévot reste le patron

La rubrique de Pierre Dulieu

Alors que cela n’a rien à voir avec les dérives liégeoises, le gouvernement wallon, dans un vaste mouvement de réformes qu’on a appelé la “tornade éthique”, a décidé qu’à l’avenir les bourgmestres nommés qui deviennent ministres devraient faire un pas de côté, en laissant leur écharpe maïorale au vestiaire.

Cette décision, courageuse s’il en est, car prise par les intéressés eux-mêmes, vise à clarifier la situation ambiguë créée par les Furlan, Magnette, Prévot, Demotte et consorts pour continuer à diriger leur ville alors même que la législation proclame l’incompatibilité des fonctions de ministre et de membre d’un exécutif communal.

Mais qu’en sera-t-il en réalité ? Avec l’aplomb qu’on lui connaît, Maxime Prévot a répondu au journaliste de Canal C qu’en ce qui le concerne, cela ne changerait rien. Il ne lui sera plus permis d’assister comme expert au collège communal ?  Qu’à cela ne tienne : la réunion officielle sera précédée d’une autre, informelle, où seront prises les décisions que le collège entérinera ensuite. Il ne pourra plus présider le conseil communal ? Qu’à cela ne tienne : il y assistera depuis les bancs de l’assemblée pour répondre aux interpellations de l’opposition... Et s’il ne peut plus porter l’écharpe tricolore qu’aux grandes circonstances, cela ne l’empêchera pas de faire le grand discours des Fêtes de Wallonie.

Cette attitude interpelle. À quoi cela sert-il d’adopter des règles si elles ne sont que de la fumée ? Pour paraître “éthique” puisque l’opinion  le demande ? Mais c’est la clarté qu’elle souhaite, pas les biais. Vous avez dit Tartuffe ? Erreur, puisque Maxime Prévot ne prend pas la fausse attitude du dévot, mais celle du cynique qui n’attribue pas la moindre importance aux décisions que les socialistes lui ont sans doute imposées pour se dédouaner.

Lire la suite dans notre numéro 545 de Confluent

Pierre Dulieu


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Opinion : Maxime Prévot reste le patron » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Agenda

Du 03 mars 2017 à 17h00 au 20 juin 2017 à 17h00

Le XIXe siècle est l’âge d’or de la pipe en terre tant en France qu’en Belgique.

 
Du 01 avril 2017 à 10h00 au 05 novembre 2017 à 18h00
 
Du 01 avril 2017 à 14h00 au 01 octobre 2017 à 18h00