Maxime Prévot, le grand retour

Mais pour Maxime Prévot, capitaine fringant qui rentre à l’hôtel de ville, rien de tout cela. Pourtant l’or est là ! En trois ans de présence au gouvernement wallon, il a réussi à amasser pour sa ville un magnifique trésor : les projets portant sur la Citadelle, le Stade des jeux et le Théâtre de verdure, le site de la Confluence,  la passerelle “Enjambeuse”, la cathédrale et l’église Saint-Joseph, le futur conservatoire, le Grand Manège, le téléférique, et l’on en passe, sont assurés d’être financés avec l’argent de la Région wallonne et de l’Union européenne. Si l’on ajoute les multiples travaux routiers et fluviaux – sans oublier les 35 archéologues engagés pour les fouilles au Grognon- qu’il a ordonnés sur le budget de son département, on a l’impression qu’il a écumé les mers et les terres pour ramener de quoi ériger le Namur de demain dont il rêvait.

Et pourtant son retour n’a pas été fêté.

Pierre Dulieu

Lire la suite dans notre numéro 549 de Confluent


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Maxime Prévot, le grand retour » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Agenda

Du 21 octobre 2017 à 00h00 au 25 février 2018 à 00h00

 
Du 10 novembre 2017 à 00h00 au 19 novembre 2017 à 00h00
 
Du 11 novembre 2017 à 00h00 au 19 novembre 2017 à 00h00