Namur, un chantier perpétuel

Namur, un chantier perpétuel

On apprend principalement deux choses à la lecture de cet ouvrage : Namur a toujours été en travaux  et ça a toujours déplu à certains, et la politique était bien plus féroce autrefois…

Maxime Prévot, bourgmestre en titre : « Ce livre parle surtout du contexte politique et de la personnalité des bourgmestres, initiateurs de chantiers. Une ville, c’est un corps vivant, un visage changeant. On y découvre au fil des pages des décisions courageuses,  à rebrousse-poil. C’est un hommage à tous ces bourgmestres qui ont porté Namur. Grâce  à ces anecdotes, ces récits, on peut comprendre comment ces dossiers se sont ficelés, et la difficulté, commune à toutes les époques, de faire émerger les projets… Car cet ouvrage montre aussi à quel point les clivages politiques étaient extrêmement vifs, la violence des propos, du contenu des tracts et des articles de presse. On n’oserait plus écrire comme ça aujourd’hui ! Enfin rappeler ce que ces bourgmestres ont fait pour Namur permet de mieux connaître ces personnes dont le nom figure sur les  plaques de rues. Bref, ce livre explique pourquoi les choses sont comme telles aujourd’hui… »

 Voilà résumé l’intérêt principal de cet ouvrage. Apprécié par le bourgmestre, concerné au premier chef, ce livre touche tous les Namurois, de souche ou d’adoption. Et il faut bien avouer que tous ces bourgmestres –et surtout leur contribution à l’évolution de Namur- ne sont pas tous connus de la population actuelle.

 On doit cet important travail à Claude Hellas. « Je ne suis pas historien, mais j’ai toujours aimé l’histoire… J’ai même repris des cours à 55 ans, confie-t-il. J’avais écrit un livre sur les gouverneurs, ce qui m’a donné l’idée de faire pareil avec les bourgmestres, en prenant l’angle des réalisations de leur mayorat car André Dulière avait déjà publié les biographies des bourgmestres jusqu’en 1932. J’ai donc pris pour fil rouge les grands travaux qui ont transformé Namur entre 1830 et 1976 (fusion des communes). » Deux ans de recherche et un an d’écriture pour Claude Hellas et en parallèle la recherche des photos qui collent le mieux possible au texte, pour Vincent Bruch, président des Archives photographiques namuroises.

C’est d’ailleurs cette asbl –hébergée depuis peu aux Archives de l’Etat à Namur- qui édite cet ouvrage. Son président explique la nouveauté : « Depuis 10 ans, nous éditons des livres cartonnés centrés sur la photo, accompagnée d’un peu de texte (jusqu’à présent l’éditeur était Studio Real Print). Nous souhaitions donner plus de place à l’écrit. Avec ce premier édité au nom des Archives photographiques namuroises ouvrage -beaucoup plus volumineux-, nous atteignons un juste équilibre texte/photo grâce au travail de Dominique François qui a réussi à aérer la mise en page permettant un haut niveau d’accessibilité pour le lecteur".

 Il en résulte donc un très bel ouvrage, truffé d’anecdotes et de récits qui éclairent réellement des épisodes de vie communale. L’articulation des événements dans le temps et leur mise en perspective avec la vie politique permettent d’avoir une vue plus globale sur l’évolution de la ville. Et aussi de relativiser les querelles et attaques de collectifs en tout genres contre les transformations d’aujourd’hui…

 

UNE VILLE EN CHANTIER. CHRONIQUE POLITIQUE ILLUSTREE DE NAMUR 1830-1976, Claude Hellas, Archives Photographiques Namuroises, mars 2017, 282 p.

En vente au prix de 28 € Au Vieux Quartier et chez Papyrus (Namur), au Bia Bouquin (Jambes) et chez Lipajou (Bouge). Ainsi qu’aux Archives de l’Etat et sur www.archivesphotographiquesnamuroises.be

Un site à visiter, aussi, pour tous les trésors qu’il recèle…

Catherine Vandenbroucke


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Namur, un chantier perpétuel » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Agenda

Du 01 avril 2017 à 10h00 au 05 novembre 2017 à 18h00
 
Du 06 octobre 2017 à 00h00 au 28 octobre 2017 à 00h00

Un examen dans le silence et la beauté : travail artistique où l’artiste décontextualise des fumigènes de diverses couleurs dans des lieux inhabituels.
Plus d’infos sur : www.rivegauche.be