Projets urbains



La Halle al’Chair

Depuis plusieurs années, l’Office de tourisme de Namur partage le rez-de-chaussée de la Halle al’Chair avec le Musée archéologique. Après le déménagement de ce dernier aux Bateliers, il occupera l’entièreté du bâtiment, promis à une rénovation en profondeur.

Le prototype de l’architecture dite traditionnelle

À la fin du XVIe siècle, les guerres de religion qui ont conduit à la proclamation d’indépendance des Pays-Bas (1581) se sont éloignées du Namurois. La bourgeoisie, composée essentiellement d’artisans et de commerçants, s’affirme. De cette époque date la Halle al’Chair, construite en 1588-90 sous la direction de Bastien Sion et Conrad de Nuremberg, maîtres des ouvrages du Comté, à la demande du gouvernement de Bruxelles.

On peut dire que ce bâtiment est, à Namur, le prototype de ce qu’on appellera le style mosan traditionnel : un ensemble harmonieux, construit en briques avec des bandeaux de pierres de taille qui découpent les étages, un haut soubassement de calcaire appareillé, une toiture en ardoises débordante, qui repose ici sur des modillons de bois. Après la dernière guerre, quand l’Urbanisme namurois orientera la reconstruction du centre-ville démoli lors des bombardements d’août 1944, c’est de ce style d’alternance de briques et de pierres de taille qu’il s’inspirera.

Lire la suite de l'article dans notre numéro 545 de Confluent

Pierre Dulieu


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Projets urbains » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Agenda

Du 01 avril 2017 à 10h00 au 05 novembre 2017 à 18h00
 
Du 06 octobre 2017 à 00h00 au 28 octobre 2017 à 00h00

Un examen dans le silence et la beauté : travail artistique où l’artiste décontextualise des fumigènes de diverses couleurs dans des lieux inhabituels.
Plus d’infos sur : www.rivegauche.be