Vincent Demoulin met le feu aux poudres

Le Flawinnois est à la tête d’une petite entreprise en plein développement.
Sa spécialité : les feux d’artifice.

SI l’on osait un jeu de mot un peu (trop) facile, on vous dirait que Vincent Demoulin est pour l’instant en plein... coup de feu professionnel.


Notre homme est artificier. Comprenez qu’il fait dans le négoce de feux d’artifice destinés aux particuliers, ce que l’on appelle aussi des artifices de joie. Mais il est également devenu une référence belge en matière de feux d’artifice de spectacle, comprenez professionnels, avec déjà trois titres de champion de Belgique conquis de haute lutte ces dernières années sur la plage d’Ostende...


Tout commence au milieu des années 1990, lorsqu’une société namuroise de jouets, où le papa de Vincent Demoulin s’active comme directeur commercial, décide de renoncer à son département feux d’artifice. Le fiston, gradué en marketing, imagine alors de réactiver cette activité à son propre compte en créant la société Party-fices, avec son pote Benoît Chapelle. Les premières années sont difficiles car le commerce des artifices de joie n’est pas rentable. Mais les deux associés s’accrochent et décident de rejoindre le club très fermé des artificiers professionnels. (....)


Photo @Vincent Demoulin

(voir aussi Page "image" de votre confluent pour d'autres photos)

Un portrait de Jean-Marie Antoine à découvrir dans votre Confluent du 18 décembre 2015


Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Vincent Demoulin met le feu aux poudres » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Notre dernière parution

587 - Dossier patrimoine, tourisme, élections, nature, imaginaire, pause croquis. Un numéro très riche en contenu très varié.

Le Confluent 587 sera disponible dès le lundi 13 mai dans les boulangeries, librairies et dans la boîte aux lettres de nos abonnés.